Club Cycliste d\'Alleins


Alleins - Le Ventoux - Alleins - 21 août 2015
Christian

Comme depuis quelques années, un nouveau défit cycliste de l'été a été validé hier  21 aout 2015.
 Il s'agissait pour moi cette année de ralier le sommet du Mont Ventoux (et oui encore lui, après les 3 montés de l'année dernière par les 3 côtés dans la même journée) à partir d'Alleins et bien sûr y revenir.Pour corser un peu le tout, mais surtout pour réduire le périple, j'avais prévu de monter par Bédoin (face sud) et de faire l'aller et le retour en empruntant 2 itinéraires différents.Jean-luc étant indsiponible et les conditions météo du jour annoncées comme idéales (pas de vent ou presque, un peu de chaleur mais pas de canicule) je suis donc parti seul ce matin à 06h50. Il faisait un peu frais (14 °) mais pas de nécessité de mettre le coupe vent. Il restera donc dans la poche arrière jusqu'au sommet.
 Après avoir fait une photo du panneau de fin de village, je me suis donc dirigé tranquillement vers Mallemort. J'ai traversé le pont de la Durance pour prendre la route la longeant jusqu'à Cheval Blanc. Virage à droite, puis continuation vers Les Taillades et Robion que j'ateinds un peu avant 09h. L'allure varie entre 25 et 30 km/h mais il faut en garder pour la suite.
 Poursuite vers Petit Palais puis L'Isle sur Sorgue. Pas trop de circulation, continuation vers Pernes les Fontaines puis Mazan et enfin Bédoin. Il est 09h30.Petit arrêt (il ne s'agit pas d'être contraint de devoir faire une petite vidange dans la montée). Je passe le panneau annonçant le début de la montée à 09h36. Ca commence gentiment à grimper mais ça va. Les choses se compliquent après le virage de St Estève où pour la première fois je constate que ça monte vraiment. Il est vrai que c'est bien la première fois que je monte seul sans discuter. Les 67 kilomètres pédalés pour venir se sentent et ça ne promet rien de très encourageant pour la suite.Je prends mon rythme mais monte peut être un peu vite, si bien que le passage dans la forêt avec ses portions à 11% deviennent vite difficiles. Je m'accroche et rejoints des cyclos en galère. D'ailleurs personne ne fait le fiert et je parviens tout de même à rattraper pas mal de cyclistes (beaucoup d'étrangers). je me fais doubler par 2 "fusées" bien affutées. J'arrive péniblement au Chalet Reynard. Il fait 23° et il est 11h pile: Pas trop mal, mais je suis bien entamé. Je fais une brève pause puis reprend la montée. Je sais que les 2 kilomètres qui viennent sont plus faciles mais ce n'est quand même pas la forme des grands jours. Un très léger vent d'ouest me rafraichit un peu. Il a fait très chaud dans la première partie et les mouches avaient envahies la route (peut être attirée par la transpiration des cyclistes...). J'arrive au col des tempêtes, le vois le sommet depuis un moment, mais la proximité de l'antenne me redonne des forces,...ou plutôt, le moral reprend le dessus.J'arrive enfin au sommet, il est 11h37, il fait 19°. J'ai donc effectué la montée en 2h01 : plutôt content, mais quelle galère !!  même la 3ème montée de la journée l'année dernière n'avait pas été aussi pénible.Bon on ne va pas s'appitoyer non plus : personne ne t'as forcé... Maintenant une photo, ravitaillement , enfilage du coupe vent puis descente prudente (pas plus de 65 km/h). Restauration et repos à Bedoin pendant une petite heure assis à une terrasse devant , une grande salade, un dessert, un café  accompagnés de quelques carafes d'eau, puis départ pour le trajet retour vers 13h45.La remontée sur le vélo est un peu pénible mais après quelques kilomètres ça devient plus facile de rester assis sur la selle...Retour donc par Mazan puis, pour varier, St Didier. A la sortie de St Didier une côte d'environ 4 km est annoncée avec un pourcentage d'environ 5%, rien à voir avec Le Ventoux mais... je me traine péniblement jusqu'au sommet. J'y étais en juillet avec Olivier lors d'une rando mais je n'avais pas le souvenir que c'était si long et aussi pentu. Je redescends ensuite vers La Roque sur Pernes avant...de remonter, puis d'attaquer la longues descente vers Saumane. Que du bonheur !! je passe à proximité de Fontaine de Vaucluse puis Lagnes et rejoints Petit Palais puis Les Taillades. C'est plus plat...et donc plus facile. Le compteur ne descent pas en dessous de 28 km/h. J'arrive à Cheval Blanc et regagne Mallemort par le long de la Durance. Le vent qui souffle du Sud Ouest se renforce un peu. J'arrive à Alleins. La boucle est bouclée et le défit réalisé. Bilan : circuit de 178 km pour 2405 m de dénivelé positif à presque 24 km/h de moyenne et 5115 calories dépensées (soit 2kg de perdus !!) et 9 bidons d'engloutis !!Vivemment l'été prochain pour un nouveau défit...! on  tout l'hiver pour y réfléchir. Bonne journée à tous

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres